Saint Germain de Salles – Auvergne
fabien@accpnutrition.fr

Comment tout a commencé ?

Pour tout vous dire, j’ai eu énormément de haut et de bas (comme beaucoup de gens mais je ne le savais pas encore).
A l’âge de 15ans je peux déjà vous dire que je ne mangeais vraiment pas bien. La vie était plutôt dure à l’époque pour moi : le manque financier de ma mère m’a empêché de manger à ma faim pendant des années. A l’époque, je ne le voyais pas : mes assiettes remplies de pâtes bernaient mon esprit.

J’ai pesé 55kg pour 1m82, jusqu’à mes 20 ans. Pour 1m82.

 

 

A l’âge de 20 ans, j’ai compris que certains étaient plus « étoffés » que moi. Mais ne connaissant absolument rien à la Nutrition, j’allais droit dans le mur. Heureusement, nous vivons dans une époque où Internet peut clairement sauver des vies. Alors j’ai commencé à vouloir changer, me renseigner. Comment eux feraient ils, alors que moi je ne prenais pas un gramme ?
Et puis j’ai cru aux poudres miracles, alors je me suis gavé de poudre chargé en Glucides, pour me faire grossir enfin. J’ingurgitais ça plusieurs fois par jour, sans même réellement comprendre parfois pourquoi je le faisais. 

Mais ça a fonctionné. Deux mois plus tard, j’ai passé la barre des 70kg, un chiffre que je n’avais jamais aperçu chez moi ! Les entrainements à la maison, m’ont permis de créer un peu de muscle.

A ce moment de ma vie, je travaillais à l’usine, un boulot qui ne me plaisait pas tant, mais qui me permettait de pouvoir enfin me nourrir à ma faim. A ma faim ai je écris ? Qu’est ce que réellement que la faim ? Mes bases en Nutrition étant encore très faible, je peinais à stabiliser la progression que j’avais eu. Le yoyo a commencé, je perdais, puis je reprenais, et je reperdais : stress, boulot, histoires d’amour, toutes ces choses de la vie qui nous mangent tous.

Pourtant c’était bizarre ! J’avais un plan alimentaire selon moi parfait, je mangeais toujours la même chose pour être sûr de ne pas dépasser mon nombre de calories ou de ne pas en avoir assez.J’étais extrêmement sérieux par rapport à ce bout de papier.
Ce bout de papier m’a hanté un moment. Comment l’avais je fait ? Pourquoi ces nombres ? Mon corps très souvent ne réagissait pas comme je le souhaitais, mais je restais borné. Et j’ai continué.

Après des années à faire des efforts, je me suis enfin posé la bonne question. Et mon corps, que voulait il, lui ? 

Il me manquait l’aspect Humain, prendre en compte ce que je ressentais, les moments où mon organisme disait STOP, mais que je n’écoutais jamais. Je ne savais pas par où prendre le problème.
Après plusieurs remises en question, j’ai décidé que l’aspect Humain était trop indispensable pour ne rien faire. Je ne le prenais pas en compte pour moi, mais je voyais aussi des gens ne pas le prendre en compte autour de moi : personne ne le faisais.

En 2015, j’ai décidé de passer le diplôme d’Hypnose Humaniste.
Et là le choc. Quelques mois après l’obtention de mon diplôme, me voilà à 88kg.
Je me sentais mieux, je commençais à m’écouter sur le plan alimentaire. Les choses allaient un peu mieux.

Quelques relations tumultueuses ont eu raison de cette progression, mais pas définitivement. 

En 2016, j’ai changé de vie : je suis partie de ma région d’origine (Sud Ouest), pour partir vivre avec ma femme en Auvergne. J’y ai découvert le plaisir. Le plaisir de manger, de cuisiner pour soi, mais aussi pour les autres. J’y ai découvert le plaisir de vivre : une diététique plus souple avec de réels plaisir.
Aujourd’hui, je suis à plus de 90 kg, (92kg pour être précis), je continue de m’entrainer à la maison, avec les mêmes principes que l’alimentation : le plaisir et la variété. Je ne me cantonne jamais à une seule chose, j’aime tester, m’amuser, pour découvrir ce qui me plait vraiment. 

J’ai décidé de vous écrire tout cela pour vous faire part de qui je suis. Aider les autres a toujours été le moyen de contrecarrer l’aide que je n’ai pas eu. J’ai perdu du temps à trouver des choses essentielles que nous oublions souvent.

Je ne suis ni mannequin, ni un bodybuilder reconnu, je suis moi, avec mon histoire, et mon évolution physique toujours en cours.
Ne tentez pas de devenir cet homme ou cette femme sur un magazine, tentez simplement de devenir vous, vous en serez bien plus fier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × trois =